Dado – La Grande Ferme Ajout posthume
en savoir plus

Dans le cadre du cycle «Un dimanche, une œuvre», Charlotte Waligora animait le 6 novembre 2011 au Centre Pompidou une conférence sur l’un des plus grands chefs-d’œuvre de Dado :

La Grande Ferme. Hommage à Bernard Réquichot (1962-1963), huile sur toile, 195 × 392 cm. Donation M. Daniel Cordier 1989, Inv. : AM 1989-277.

Partager :

Conférence au Centre Pompidou (58 min 38 s)

«À partir de La Grande Ferme. Hommage à Bernard Réquichot (1962-1963), comment passe-t-on du “cauchemar” et de l’étrangeté des apparences à un immense éclat de rire, libérateur des angoisses d’une époque mouvementée ou de drames plus personnels? En marge des mouvements qui semblent avoir scellé le destin de l’histoire de l’art français des quarante dernières années du XXe siècle, comme la figuration narrative pour la peinture et le Body Art qui consacre définitivement les nouveaux supports (performances, installations, vidéos, photographies) dans les années 1960, l’œuvre de Dado, par la mise en place d’un “système” pictural, réemployant les classiques, assimilant les antécédents baroques, la surcharge et le caractère fantastique d’un Bosch, de l’art brut et populaire, affirme la permanence de la peinture et le triomphe de son renouvellement. L’artiste avait parlé de “Syndrome Dado médical”, pour affirmer sa passion, visible dans l’œuvre, de l’anatomie et de la dermatologie. Le corps humain se fait ici l’écho de l’univers, ayant sans doute été –aussi– pour l’artiste, ce que la pomme ou la Sainte-Victoire fut, en son temps, à Cézanne.» (Charlotte Waligora)

Charlotte Waligora avait par ailleurs réalisé un très bel entretien avec Dado, le dernier en français, dont on peut lire un extrait sur le site ArtsHebdo | Medias.

La Grande Ferme – Hommage à Bernard Réquichot

La Grande Ferme – Hommage à Bernard Réquichot, 1962-1963, huile sur toile, 195 × 392 cm.
Photo : Béatrice Hatala. © Collection Centre Pompidou, Dist. Rmn.