gravure de Dado

gravure de Dado

Partager :

Dado – Publications récentes

Vous trouverez également d’occasion un grand choix de livres aujourd’hui épuisés sur AbeBooks ou sur Priceminister.

couverture Peindre debout

Peindre debout

Auteur :

Préface :

Édition établie et annotée par Amarante Szidon

Broché : 288 pages

Éditeur : L’Atelier contemporain – François-Marie Deyrolle éditeur ()


Acheter chez Amazon

Cet ouvrage de référence réunit pour la première fois 23 entretiens réalisés sur quatre décennies avec l’artiste monténégrin Dado (Miodrag Djuric, dit) (1933-2010), établi en France à partir de 1956, très tôt repéré par Jean Dubuffet et Daniel Cordier, son premier marchand. Artiste complet s’il en est, Dado livre ici une parole véritablement plastique, s’emparant de la langue avec une puissance créatrice hors du commun, comme il s’emparait de chaque médium : dessin, peinture, gravure, collages, décors d’opéra, sculpture, installations in situ, œuvres numériques. Accompagnant cette parole d’un appareil scientifique conséquent, l’ouvrage dresse le portrait d’un homme singulier, qui se présentait volontiers comme un « exilé volontaire » et livre les clés de compréhension indispensables pour appréhender son œuvre – une œuvre souvent mal comprise, consacrée au vivant, « creuset d’une palpitation passionnelle jamais lassée » (Anne Tronche). Avec le soutien à l’édition du Cnap.

Première partie de la présentation du livre Peindre debout à la maison rouge à Paris, le 26 mai 2016. Avec Amarante Szidon (fille de l’artiste et éditrice de l’ouvrage), Germain Viatte (directeur honoraire du Musée national d’art moderne), Catherine Millet (directrice d’artpress et écrivain), Jacques Henric (écrivain), Mâkhi Xenakis (artiste) et Yves Chevrefils-Desbiolles (responsable des fonds d’artistes à l’IMEC).
Seconde partie de la présentation du livre Peindre debout à la maison rouge à Paris, le 26 mai 2016.
Dado. Horama

Dado. Horama

Auteur : Collectif

Broché : 144 pages

Éditeur : abbaye d’Auberive (juin 2015)


Acheter sur le site de l’abbaye d’Auberive
Acheter chez Amazon

Catalogue d’exposition 2015 du Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive. Cet ouvrage présente plus de quatre-vingts œuvres qui couvrent la carrière de l’artiste de 1954 à 2009.
→ Préface d’Alexia VOLOT, commissaire de l’exposition
→ Portrait de l’artiste par Harry BELLET (historien de l'art, il travaille au Centre Pompidou avant de devenir journaliste culturel au journal Le Monde)
→ Entretien entre Dado et Michael PEPPIATT (historien de l’art du XXe siècle, critique d’art au journal Le Monde puis au New York Times et au Financial Times, il dirige la revue Art International à partir de 1985)
→ Biographie, bibliographie, liste des expositions établies par Amarante SZIDON (fille de l’artiste)

Illustrations en couleur, 24 × 30 cm.

couverture Claude Louis-Combet

Dado

Auteur : Claude Louis-Combet

Broché : 144 pages

Éditeur : Éditions Virgile (novembre 2012)


Acheter chez Amazon

Ce livre ne constitue aucunement un chapitre de l’histoire de l’art contemporain. Il ne prétend pas circonscrire la place occupée par Dado parmi les artistes de sa génération. Ce n’est pas une monographie mais, à travers l’échelonnement des textes qui le composent et furent publiés, en leur temps, au gré des circonstances et des occasions, ce livre est essentiellement le témoignage d’une amitié nourrie de rencontres et d’échanges pendant plus de vingt ans. Chaque page s’efforce de dire au plus juste la constance, la richesse et le sens des rapports existentiels que l’artiste entretenait avec les personnages qui hantaient son imagination et surgissaient du fond de sa mémoire douloureuse et sarcastique.
Dans les toutes dernières années de sa vie, Dado se montrait plein d’intérêt pour la réalisation de ce livre. La suite des dessins ici publiés avait été composée spécialement dans la pensée de cette édition.
C’est dans le souvenir et avec la plus grande affection que nous offrons à Dado (1933-2010) l’hommage de ce livre.

Claude Louis-Combet

couverture Les Viscères polychromes de la peste brune

Les Viscères polychromes
de la peste brune

Auteurs : Jann-Marc Rouillan, Dado

Broché : 65 pages

Éditeur : Éditions de la Différence (14 mai 2009)


Acheter chez Amazon

« Après son banquet indécent, votre monde sommeille.
Laissons l’ordure à la sieste réactionnaire pendant que nous prions en catimini pour le retour de Marat et ses purulentes démangeaisons.
Alors que sur vos plages ensoleillées se dore la peste brune. Dans l’ombre grouille la latence de la révolution.
Que s’élève à nouveau la voix claire de Saint-Just pour réclamer vos têtes afin que les bourreaux les décollent.
Que les sans-culottes remontent des faubourgs pour darder vos jolies caboches sur une pique.
Que, de leurs tombeaux et des fosses communes où vous avez jeté leurs corps, sortent nos anciens héros, ceux de l’an II et les communards nos pères, ils se feront une joie de vous passer à la margoulette. »

Jann-Marc Rouillan
Marseille, le 8 mars 2008
Prison des Baumettes

couverture Dado Les oiseaux d’Irene
Couverture refusée par l’éditeur

Les Oiseaux d’Irène

Auteurs : Dado, Claude Louis-Combet, Pierre Nahon, Yanitza Djuric

Broché : 125 pages

Éditeur : Éditions de la Différence (23 août 2007)

Collection : Les Irréguliers


Acheter chez Amazon

« [Depuis] vingt ans, trente ans, quarante ans, Dado nous obsède avec son déballage de petits monstres hybrides, violents, effrénés et pathétiques. […] Les pointus, les griffus, les ongulés et pédonculés, sournois et vindicatifs, toute une faune extrême, frappée du malheur d’exister et lâchée dans le vide de l’espace – cauchemar généralisé, sans feu ni lieu. On a vu des hordes de dégénérés, entre extase et agression proliférer sur les murs, à Sérignan, à Gisors, à Grainville-Ymonville, rescapés de l’horreur et de la terreur et diffusant horreur et terreur… »
Les Oiseaux d’Irène appartiennent aussi aux cauchemars. Dessinés à la mémoire d’Irène Némirovsky qui mourut à Auschwitz en 1942, ils ont, écrit Claude Louis-Combet, « la pesanteur accablante de l’inassouvissement, pour toute l’éternité de l’amour détruit. Et là-dessus Dado ajoute : le visage d’Irène était d’une beauté fascinante. Ma mère lui ressemblait étrangement, c’était tout son portrait. »

couverture Le blockhaus de Dado

Le Blockhaus de Dado – Fécamp 2003-2006

Auteurs : Dado, Claude Louis-Combet, Régis Bocquel, Yanitza Djuric

Broché : 57 pages

Éditeur : Éditions CGB Galerie (20 juillet 2007)


Acheter chez Amazon

Suite à une collaboration fructueuse avec le fondeur Régis Bocquel, Dado investit le blockhaus de Fécamp (blockhaus type casemate R612 pour pièce de campagne, construit vers 1942 par l’occupant allemand). Il y installe des bronzes après avoir orné les murs. Photographies de Régis Bocquel. Textes de Claude Louis-Combet et Yanitza Djuric.

couverture Dado Notes du dehors

Notes du Dehors

Auteurs : Dado, Matthieu Messagier

Broché : 80 pages

Éditeur : Léo Scheer (13 avril 2005)


Acheter chez Amazon

Entrelacement de dessins de Dado et de textes de Matthieu Messagier, ce livre confronte la délicatesse ciselée de sa poésie à la puissance colorée du trait. En naît une oeuvre hybride, comme organique, dans laquelle mots et sensations se confondent dans une expérience de lecture inédite.

gravure de Dado